Adobe-rachète-Figma

Adobe rachète Figma, son principal concurrent

L’information vient de tomber. C’est tout frais, c’est d’hier.

L’agence digitale Essonne DLinfo vous informe

Adobe annonce le rachat de Figma, et pose 20 milliards de dollars sur la table.

Le montant de cette opération sera réparti à part égale en actions et en numéraire.

Adobe prévoit que Figma atteindra un chiffre d’affaires récurrent sur son exercice fiscal 2022 de 400 millions de dollars.

Ce n’est pas la première fois qu’Adobe met la main au portemonnaie pour asphyxier ses adversaires ou pour acquérir des compétences, mais cette transaction serait la plus importante de l’histoire d’Adobe.

Rappelez-vous des acquisitions précédentes d’Adobe :

  • Aldus avec son logiciel Pagemaker en 1994
  • Macromedia qui était propriétaire de Dreamweaver et du logiciel d’animation Flash en 2005
  • Omniture en 2009
  • Neolane en 2013
  • Satellite en 2012
  • Fotolia en 2014
  • Livefyre et TubeMogul en 2016
  • Magenta et Markto en 2018
  • Allegorithmic en 2019
  • Workfront en 2020

Le logiciel Figma commençait-il a faire de l’ombre à l’éditeur vectoriel XD ?

Adobe aurait besoin de Figma pour accélérer sa vision de la créativité collaborative ?

Vous devez sûrement être comme nous et vous poser beaucoup de question.

La petite histoire de Figma

Figma est une start-up américaine qui a été co-fondée il y a 10 ans par Dylan Field et Evan Wallace dans le but de fournir des outils de design d’applications.

Voici quelques dates importantes :

  • Décembre 2015 : Figma sort en avant-première sa solution de conception vectorielle d’UI/UX.

Cette version, alors gratuite lors de sa sortie, en a surpris plus d’un et a conquis de nombreux designers pour sa simplicité

  • Octobre 2019 : lancement de Figma Community pour permettre aux concepteurs de publier leurs travaux
  • Avril 2020 : Figma est coté à plus de 2 milliard de dollars
  • Avril 2021 : lancement de FigJam : un outil de tableau blanc en ligne pour permettre à des équipes de faire des brainstormings
  • Juin 2021 : Figma fait une levée de fonds, sa valorisation s’était portée à 10 milliards de dollars
  • Septembre 2022 : Adobe annonce le rachat de Figma pour 20 milliards de dollars

Figma s’est imposée comme outil de référence dans de nombreuses entreprises telles que Microsoft, Netflix, Spotify, Thales, Canal +, Google, AirB&B, Carrefour, Uber, RATP, Doctolib, Twitter, … en utilisant Figma pour la conception de leurs interfaces et l’UX ( User eXperience = expérience utilisateur en français).

Les concurrents de Figma

La start-up américaine Figma s’est plutôt bien implantée dans le monde entier dans ses différentes fonctionnalités et n’a pas à rougir face à ses concurrents.

Concurrence-de-Figma

Focus sur les concurrents de prototypage de Figma

Figma vs Adobe XD vs InVision Studio vs Sketch

Comparatif-logiciel-Figma

Les déclarations d’Adobe et de Figma recueillies sur cette transaction

Les affirmations d’Adobe :

“Ensemble, Adobe et Figma vont réimaginer l’avenir de la créativité et de la productivité, accélérer la créativité sur le web, faire progresser la conception de produits et inspirer des communautés mondiales de créateurs, de designers et de développeurs”.

“La grandeur d’Adobe a été ancrée dans notre capacité à créer de nouvelles catégories et à fournir des technologies de pointe grâce à l’innovation organique et aux acquisitions” selon Shantanu Narayen, PDG d’Adobe.

“La combinaison d’Adobe et de Figma est transformationnelle et va accélérer notre vision de la créativité collaborative”.

Les affirmations de Dylan Field, cofondateur et PDG de Figma :

“Grâce à l’expertise d’Adobe dans les domaines de la 3D, de la vidéo, de la vectorisation, de l’imagerie et des polices de caractères, nous pouvons réinventer la conception de produits de bout en bout dans le navigateur web”.

“Nous prévoyons de continuer à gérer Figma comme nous l’avons toujours fait, en continuant à faire ce que nous pensons être le mieux pour notre communauté, notre culture et notre entreprise”

“Adobe est profondément engagé à ce que Figma continue à fonctionner de manière autonome”. Ainsi Dylan Field restera au poste de PDG et rendra compte directement au président d’Adobe, David Wadhwani.

Comment Adobe va gérer cette cohabitation et quels sont les enjeux de cette acquisition ?

En annonçant son désir d’acquérir Figma, Adobe ébranle un peu le monde de la conception et du développement.

Actuellement Dylan Field nous affirme que Figma sera toujours Figma, que les 850 employés et lui-même resteront au sein de l’entreprise et ne changera pas son offre de tarification.

D’après Dylan Field, la société issue de la fusion créera “de nouveaux outils et espaces pour permettre aux clients de concevoir des produits plus rapidement et plus facilement”.

De son coté, Adobe n’a encore révélé aucun détail sur sa vision ou ses plans à long terme.

Les deux logiciels s’adressant à une même cible de profil, il est tout de même assez difficile d’imaginer une promiscuité à long terme entre les logiciels Adobe et Figma.

S’il ne doit en rester plus qu’un, alors Adobe devra réfléchir à la compatibilité entre les fichiers conçus par chacun des logiciels.

Imaginez la puissance d’Adobe lorsque les technologies déjà existantes dans Figma viendront compléter les différentes applications de la suite Créative Cloud d’Adobe.

Cette fusion devrait ouvrir une nouvelle ère dans le monde du design, et méritera sûrement une place de leader mondial.

Les mois à venir vont être rebondissants d’informations et de nouveautés.

Le mot de la fin

Cette négociation ira-t-elle jusqu’à sa fin ?

Ce rachat de rival devrait fortement captiver l’attention de la Federal Trade Commission (FTC : institution américaine qui est en charge de protéger les consommateurs et de protéger la libre concurrence contre les pratiques déloyales aux USA).

La FTC mettra-t-elle son veto ? Car si cette transaction se concrétise, elle laissera un marché dans lequel Adobe aurait le monopole.

Après l’expression “La Reine est morte, vive le Roi !”, va-t-on avoir “Figma est mort, vive Adobe” ?

Nous en saurons davantage dans les prochains mois !

L’agence de communication Essonne DLinfo vous informe des dernières nouveautés

Les experts de votre agence digitale Essonnienne reste sur les charbons ardents pour vous dénicher toutes les dernières informations.

Vous souhaitez être informé au plus vite des news du monde du digital, alors abonnez-vous à notre Newsletter et à nos pages des réseaux sociaux Facebook et LinkedIn.

Vous avez des
questions ?

Un projet ?
Travaillons ensemble.